Gastronomie Corse

Une île aux mille saveurs, terre d’accueil, de rencontres et de partage

En Corse les traditions sont vivantes et nourrissent la gastronomie, qui tient une place de premier ordre. Les fins palais apprécieront la qualité des produits d’un terroir authentique où se mêlent parfums de châtaignes et d’agrumes, douceur salée de la charcuterie, fromages onctueux, vins, bières et liqueurs. La gastronomie corse aime surprendre.

La vigne

La vigne est présente en Corse depuis les grecs, étendue ensuite par les romains. Le vignoble de Patrimonio se situe au nord de la Corse sur les coteaux face au golfe de Saint-Laurent. Le cépage nielluciu exprime tout son potentiel sur ce terroir unique. Des grands vignerons parviennent à élaborer des vins très haut de gamme. Les sols dans cette partie de la Corse sont essentiellement argilo-calcaires avec une forte proportion caillouteuse.

Le Patrimonio rouge, offre une teinte rouge rubis très soutenu quasi encre, ses reflets sont violacés, elle est brillante. Le nez est puissant sur des notes de fruits rouges intenses comme la framboise, sont très présents aussi les arômes épicés, poivré, le deuxième nez révèle des tonalités animales. En bouche l’attaque est franche, la matière est puissante et robuste, d’une très belle concentration, les tanins sont fermes mais fins.

La garde est essentielle pour laisser au vin le temps de révéler son potentiel au minimum 3 ans au maximum plus de 10 ans. On peut le déguster sur des plats relevés comme des gibiers. Sa température de service est de 16°C, le passage en carafe est conseillé.

Le Patrimonio rosé présente une robe rose framboise soutenu. Le nez est expressif, net et intense, sur des arômes de fruits rouges mûrs et des tonalités épicées, toujours avec fraîcheur. En bouche, c’est un vin dense possédant une belle matière avec une très belle fraîcheur. Il doit être bu jeune à une température de 12°C.

Le Patrimonio blanc est très étonnant, cela est du au caractère unique du cépage vermentino. Sa robe est plutôt jaune pâle aux reflets verts. Le nez est très joli, sur des notes florales intenses de camomille et d’aubépine, de fruits exotiques et de fruits à chair blanche. En bouche, c’est un vin très délicat à la matière soyeuse et profonde, l’acidité est très fine et bien équilibrée, la finale est minérale avec beaucoup de douceur. Sa capacité de garde varie, mais en règle générale il tient bien en cave pendant deux ans.

On le sert à une température de 10°C en carafe sur des poissons en sauce.

La Châtaigne

La Corse et ses châtaigniers…une longue histoire d‘amour ! A l’origine importés par les Romains, qui en appréciaient déjà les vertus, c’est au 16e siècle que les Génois imposent à tous les corses de planter chaque année quatre châtaigniers, en prévision des périodes de famine.

La châtaigne, séchée et broyée en farine devient l’aliment de base de la cuisine quotidienne (un pied de châtaignier peut ainsi subvenir aux besoins alimentaires d’une famille pendant un mois !). C’est de cette époque que vient le surnom d’Arbre à Pain avec la réalisation de la fameuse Pulenda ou Pulenta (à ne pas confondre avec la Polenta de maïs italienne) remplaçant pendant des décennies le blé et le pain. Le châtaignier se prête à tout : la châtaigne et la farine à l’alimentation, le bois (très dur et imputrescible) à la construction, au mobilier, aux clôtures, et les extraits tanins servent à l’industrie. 

Les Agrumes

La plantation des agrumes est devenue une véritable tradition en Corse. Presque toutes les habitations en possèdent : jardin, terrasse, culture. Les agrumes Corse sont composés de différentes variétés dont : oranges blondes, clémentines, citrons, mandarines et oranges sanguines. Les agriculteurs tiennent à tout prix à préserver leur fraîcheur et saveur.

Demain, nous parlerons de la Charcuterie Corse !

Laisser un commentaire