La Brasserie PERLE

La brasserie de la Perle est fondée à Schiltigheim, la Cité des Brasseurs, par Pierre Hoeffel en 1882. Elle trouve son origine dans deux brasseries strasbourgeoises : la brasserie de la Tête Noire fondée en 1383 et la brasserie de la Ville de Vienne fondée en 1794. Pierre Hoeffel fit l’acquisition de la brasserie de la Ville de Vienne en 1876 puis de la brasserie de la Tête Noire en 1882 et fonda la Brasserie Perle la même année.

La brasserie de la Perle est reprise par Charles Kleinknecht, ancien directeur de la Brasserie de l’Espérance , en 1919. Elle prend alors le nom de brasserie Charles Kleinknecht Perle (CK Perle).

Une nouvelle brasserie est construite en 1930. La brasserie produit 300 000 hectolitres de bière à la fin de la Seconde guerre Mondiale.

La brasserie de la Perle intègre l’Alsacienne de Brasseries (Albra) en 1969, aux côtés des brasseries de l’Espérance, de Colmar, Mutzig et Haag . Sa production est alors de 250 000 hectolitres.

Elle est fermée en 1971. Les bâtiments sont démolis dans les années1980. Une rue de Schiltigheim s’appelle rue Perle en souvenir de l’ancienne brasserie.

Renaissance de la Brasserie

En 2009, Christian Artzner, arrière-arrière-petit-fils de Pierre Hoeffel, relance la bière Perle en créant une brasserie artisanale nommée Bières artisanales Artzner. Fin 2009, la production était de 800 litres, ce chiffre atteint 1 000 hectolitres en 2014.

Début 2015, Christian Artzner installe sa propre brasserie dans le quartier de la Meinau à Strasbourg . Un investissement de 850 000 euros aura été nécessaire pour l’installation de cette nouvelle brasserie d’une superficie de 600 m2 et qui table sur une production de 1 500 hectolitres par an. Les premiers brassins produits à Strasbourg arrivent au printemps 2015.

Les bières Perle sont disponibles à la Cave de Gambrinus, et n’oubliez pas…Une bière brassée avec savoir se déguste avec sagesse !

Laisser un commentaire