L’amertume de la bière

L’amertume de la bière n’est pas uniquement crée par le houblon, l’un de ses 4 ingrédients principaux. Elle peut être apportée par du malt torréfié, du miel de châtaignier, de la gentiane, du chicon (endive)…Mais le houblon n’est pas responsable que de l’amertume, loin de là !

Le houblon, qu’est ce que c’est ?

Le houblon ou “Humulus lupus” est une plante grimpante de la famille des Cannabinacées. Dans la bière, ce sont ses fleurs qui sont utilisées, à cause de leurs propriétés conservatrices et bactéricides. Facilement identifiables grâce à leur forme de cône, elles sont aussi riches en résines, responsables de l’amertume, et en huiles essentielles, conférant l’arôme.

Qu’est ce que l’IBU ?

L’amertume est quantifiable en IBU (International Bitterness Unit),

L’International Bitterness Unit (IBU) est un indice permettant de mesurer le taux d’amertume dans une bière. Celui-ci se situe sur une échelle entre 0 et 150. Plus l’IBU est élevée, plus l’amertume est importante.

Le seuil de perception de l’amertume par l’Homme est à partir de 10 – 12 IBU. Au-delà des 80, l’amertume est trop puissante pour le palais qui montre ses limites et ne pourra faire plus la différence en matière de perception d’amertume.

5 IBU : aucune perception

10 IBU : Amertume très légère

15 IBU : Amertume légère

20 IBU : Amertume perceptible

30 IBU : Amertume distincte

40 IBU : Amertume prononcée

60 IBU : Amertume forte

80 IBU : Amertume extreme

IBU pour chaque style

Une Pils ou une Lager se situe généralement entre 18 et 24 IBU,

Une Pale Ale ou une Bitter entre 30 et 40 IBU

Une Gueuze entre 8 et 12 IBU

Un Porter : entre 20 et 40 IBU

Un Stout : entre 30 et 50 IBU

Une IPA :  entre 40 et 60

Imperial / Double IPA : entre 60 et 100 IBU

Laisser un commentaire